Aller au contenu principal Aller au pied de page

Cytomégalovirus congénital

Voici des questions souvent demandées à propos du cytomégalovirus :

Le cytomégalovirus (CMV) est un virus courant. La plupart des personnes en bonne santé ne présentent aucun signe ou symptôme et ne savent pas qu’elles l’ont contracté. Lorsqu’une femme enceinte est contaminée, le bébé risque d’être infecté. Dans ce cas, on parle d’infection au CMV congénital ou de CMVc. 

Le CMVc peut perturber la croissance du bébé et le développement de son cerveau, de ses oreilles internes et de ses yeux. Les bébés atteints d’une infection à CMVc peuvent naître avec des symptômes ou risquer de développer des problèmes de santé dans leur petite enfance. On estime qu’un bébé sur cinq atteint d’une infection à CMVc développera des problèmes permanents, le plus souvent une déficience auditive permanente (DAP). 

La plupart des enfants et des adultes en bonne santé ne présentent aucun signe ou symptôme d’une infection au CMV. Certaines personnes peuvent présenter des symptômes non spécifiques, tels que la fatigue, des maux de gorge, de la fièvre et un gonflement des ganglions. Ces symptômes étant communs à de nombreuses maladies, une personne infectée au CMV ne se rendra pas compte qu’elle l’est.

Au cours de la grossesse, il est possible qu’aucun signe d’infection au CMV ne se manifeste. Si des symptômes se présentent, ils pourraient inclure: 

  • Un retard de croissance intra-utérin (le bébé est plus petit que prévu pour son âge gestationnel) 
  • Une quantité insuffisance de liquide amniotique pour le terme de la grossesse
  • Des différences dans le cerveau du bébé
  • Petit périmètre crânien 
  • L’échographie révèle une zone claire (hyperéchogénicité) dans les intestins du bébé 

La plupart des nourrissons (environ 85 à 90 %) infectés au CMV ne présentent aucun signe d’infection à la naissance. La déficience auditive permanente (DAP) est un symptôme courant de l’infection au CMV, c’est pourquoi ce dernier est inclus dans le dépistage des facteurs de risque de la DAP. La déficience auditive peut apparaître à la naissance ou se développer pendant l’enfance. Les autres symptômes de l’infection au CMV sont les suivants : 

  • Problèmes de vision 
  • Troubles du développement 
  • Convulsions 
  • Petit périmètre crânien 
  • Jaunisse (yeux ou peau jaunes) 
  • Petite taille pendant la grossesse et à la naissance 
  • Faible taux de plaquettes ou éruption cutanée due à un faible taux de plaquettes (éruption pétéchiale) 

L’infection par le CMVc peut provoquer une déficience auditive permanente (DAP) qui peut être présente à la naissance (congénitale) ou se développer au cours de l’enfance. L’infection peut toucher une ou les deux oreilles. La déficience auditive peut affecter certains ou tous les sons importants pour le développement de la parole. Elle peut être légère ou profonde. Dans certains cas, la déficience auditive peut s’aggraver avec le temps.

L'une des façons les plus courantes de s’exposer au CMV est d’entrer en contact avec des enfants qui ont récemment été infectés par le virus. Le risque est plus élevé chez les parents de jeunes enfants allant à la garderie. Il en va de même pour les personnes qui travaillent avec de jeunes enfants (dans les services de garde d’enfants, par exemple), dont le risque d’exposition est plus élevé. Les femmes peuvent également être exposées au CMV lors d’un contact avec des fluides corporels pendant un rapport sexuel. 

Le virus ne peut être transmis que par contact direct avec les fluides corporels (tels que les larmes, le mucus, la salive et l’urine). Par conséquent, le risque d’exposition au virus peut être réduit par les moyens suivants : 

  • Se laver fréquemment les mains avec de l’eau et du savon – en particulier après un contact possible avec la salive (donner à manger à un enfant ou essuyer sa bave) ou l’urine (changement de couche). 
  • Éviter de partager des aliments, des boissons et des ustensiles.
  • Éviter le contact direct avec la salive lors des baisers.
  • Nettoyer régulièrement à l’eau et au savon les jouets et d’autres objets (suces et jouets de dentition), de même que les surfaces susceptibles d’être exposées à des liquides corporels.

Il n’existe pas encore de vaccin contre le CMV, et aucun traitement du CMV pendant la grossesse n’a prouvé son efficacité à réduire le risque d’infection pour le bébé. 

Le dépistage peut être envisagé pour les femmes enceintes présentant un risque élevé d’exposition au CMV afin de mieux les sensibiliser au risque d’infection. 

Les bébés chez qui l’on soupçonne une infection au CMV doivent subir un examen physique par un médecin et subir des tests supplémentaires afin de confirmer ou d’exclure le CMVc. 

Les fournisseurs de soins de santé peuvent contacter DNO pour demander les résultats du dépistage du CMV chez le bébé. DNO peut fournir une analyse diagnostique supplémentaire de l’échantillon résiduel de gouttes de sang séchées pour le dépistage du CMV (en anglais). 

Le dépistage des facteurs de risque de déficience auditive permanente a commencé en Ontario pour les bébés nés le 29 juillet 2019 ou après cette date. Avant cela, à partir de mai 2018, un dépistage ciblé du CMV était disponible pour les bébés qui étaient identifiés lors de leur dépistage néonatal des troubles auditifs ou qui présentaient un facteur de risque important reconnu à la naissance. 

This website uses cookies to enhance usability and provide you with a more personal experience. By using this website, you agree to our use of cookies as explained in our Privacy Policy.